Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 mai 2016

Nous déménageons!

Chers amis internautes, retrouvez-nous désormais à l'adresse suivante:

 

www.fn63.fr

 

 

mardi, 14 avril 2015

1er mai, tous à Paris!

La fédération du FN63 affrète un car pour se rendre à Paris le 1er mai afin de permettre à nos adhérents et sympathisants de défiler derrière Marine Le Pen, comme chaque année.

Le départ et le retour se feront à Clermont-Ferrand, les horaires précis vous seront très prochainement indiqués.

La participation pour l'aller-retour est fixée à 29 euros par personne.

Nous vous demandons de nous faire savoir dans les meilleurs délais si vous souhaitez participer à ce grand moment militant et de réserver au plus vite. Seules les places réglées par avance seront réservées. Merci de libeller votre chèque à l'ordre de "FN63".

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la fédération au: 04 73 97 57 94 ou envoyer un courriel à: fn63@frontnational.com.

1er mai.jpg

 

vendredi, 06 mars 2015

Communiqué de Gilles FERRIERE, candidat FN sur le canton de Billom.

Comme nombre d'entre-nous ont pu le voir, j'ai fait l'objet d'un article particulièrement sévère de la part du journal Libération dans lequel il est question de propos tendancieux que j'aurais tenu sur une page Facebook. Chacun a d'ailleurs pu remarquer qu'un certain nombre de médias semblent, durant ces dernières semaines, occuper tout leur temps à chercher des raisons de stigmatiser les candidats du Front National.

En l'occurrence, il se trouve que n'étant pas un adepte de la communication par Internet, je ne dispose d'aucune page sur Facebook, pas plus que sur les autres réseaux sociaux. Le "Gilles Ferrière" incriminé est donc un homonyme et il fut facile d'en établir la preuve.

Sans doute trop empressé dans son désir de nuisance, grisé par la perspective d'une hypothétique médaille délivrée par le système, notre journaliste de Libération n'a pas vérifié ses informations et a jeté l'opprobre sur un candidat de toute façon déjà coupable à ses yeux d'appartenir au FN.

Ceux qui me connaissent savent que je ne l'entends pas de cette oreille, ceux qui ne me connaissent pas vont l'apprendre, j'ai donc déposé une plainte en bonne et due forme et j'attends à cette heure qu'il me soit rendu justice de cette diffamation.

Je suppose que Libération ne manquera pas de rattraper cette lamentable erreur en inscrivant en caractère gras dans ses colonnes le score que nous réaliserons dans le canton de Billom au soir du premier tour de scrutin...

La meute du système peut aboyer, la caravane FN n'a pas fini de passer.

Gilles FERRIERE

 

dimanche, 11 janvier 2015

Communiqué du FN63

Le Front National du Puy de Dôme convie tous ses adhérents et sympathisants à s'associer aux manifestations diverses organisées à la mémoire de nos compatriotes fauchés par la barbarie aveugle de fondamentalistes islamiques.

La polémique autour de la présence de notre mouvement à l'occasion de ce moment de ferveur citoyenne ne nous concerne pas, elles est le résultat de l'inquiétude du système UMPS qui craint que notre légitimité sur le terrain en pareille occasion ne soit supérieure à la sienne. 

Il est vrai que le Front National, depuis des années, est le seul à mettre en garde les gouvernements successifs contre les dérives d'une politique d'immigration massive et totalement incontrôlée qui a facilité l'implantation sur notre sol des organisations terroristes qui nous frappent aujourd'hui. C'est dans la crainte de cette reconnaissance que l'on prétend exclure le premier parti de France des manifestations citoyennes de ce dimanche.

Le temps de l'analyse viendra, les français attendent maintenant la mise en place de mesures que le système actuel à toujours refusé d'envisager et que le Front National ne cesse de réclamer.

Pour l'heure, c'est le temps du recueillement. 

Les citoyens français, tous confondus, pleurent leurs morts et rendent un hommage national aux martyres et à leurs familles, cela doit évidemment transcender les partis.

Nous serons présents.

 

Erik FAUROT

secrétaire départemental du FN du Puy de Dôme.

lundi, 08 décembre 2014

Réunion d'information à Issoire.

C'est vendredi soir dernier que se réunissaient pour la deuxième fois en deux mois les principaux acteurs de la  circonscription FN d'Issoire. À l'invitation de Marie Vilcoq, responsable de circonscription, la chaumière des Vigneaux ouvrait ses portes, en soirée, à celles et ceux qui souhaitent s'impliquer dans l'action du Front National sur ce secteur où tout simplement s'informer des actions en cours et partager un moment de convivialité militante.

 IMG_4497.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_4453.JPG

 

Après le discours d'introduction de Marie Vilcoq, Erik Faurot, secrétaire départemental, prenait la parole pour aborder les thèmes d'actualité dont la réforme territoriale et les prochaines élections départementales.

Ce fut ensuite au tour d'Eric Vilcoq, secrétaire départemental adjoint, de revenir sur le congrès du Front National à Lyon auquel une délégation de notre fédération s'est rendue. Maîtrisant parfaitement la technique du "Power Point", Eric exposa de manière concise les différents temps forts du congrès et aborda ensuite les aspects techniques et administratifs du scrutin qui nous attend en mars prochain où là encore le Front National promet de se distinguer.

IMG_4409.JPG

 

 

 

 

IMG_4438.JPG

 

Un temps d'échange était ensuite au programme afin de permettre à chacun de donner son sentiment ou de poser des questions aux cadres présents. Quelques candidats supplémentaires ont pu se déclarer à l'occasion de cette belle soirée qui s'est terminée autour d'un verre.

La fédération remercie Eric et Marie Vilcoq pour l'organisation parfaite de cet événement, ainsi que Norbert et Sylwia Duvallet, Jérôme Jayet, nos hôtes restaurateurs et tous ceux qui ont bien voulu donner de leur temps pour la préparation.

samedi, 01 novembre 2014

Mistral pour la Russie: le directeur du projet démis de ses fonctions

Le PDG du groupe français de construction navale DCNS a démis de ses fonctions Yves Destefanis, directeur du projet de livraison des deux bâtiments de guerre de classe Mistral commandés par la Russie, pour avoir invité les représentants russes à assister à la livraison du premier de ces navires le 14 novembre prochain, a annoncé samedi Les Echos.

Selon le quotidien français, Hervé Guillou, le PDG de DCNS, a personnellement démis M. Destefanis de ses fonctions jeudi soir. Eh bien que le courrier d'invitation envoyé aux Russes ne figure pas parmi les motifs de la démission, Les Echos souligne toutefois que le directeur du projet a commis un acte lourd de "conséquences dommageables qui ne peuvent être mesurées à cet instant".

 

© RIA Novosti.

 

Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a antérieurement déclaré que la société publique russe chargée du commerce d'armements Rosoboronexport avait été invité à assister le 14 novembre à la livraison du premier bâtiment et à la mise à l'eau du second. Le ministère français de la Défense a pour sa part indiqué que le contrat n'était pas annulé, mais "suspendu". Les représentants des chantiers navals affirment, quant à eux, que le navire est prêt et peut être livré au client à tout moment.

Le contrat de construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral a été signé entre le groupe français DCNS et la société Rosoboronexport en 2011. Le premier navire, le Vladivostok, doit être remis à la Russie en 2014 et le second, le Sébastopol, en 2015.

L'incertitude concernant la livraison de ces navires se poursuit depuis plusieurs mois sur fond de détérioration des relations entre la Russie et l'Union européenne suite à la crise ukrainienne. Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a fait savoir jeudi que les conditions pour la livraison de ce bâtiment "n'étaient pas réunies".

Le sénateur russe Viktor Ozerov a déclaré à cette occasion qu'en cas de non-exécution du contrat, les sommes remboursées par la France et les pénalités qu'elle serait tenue d'acquitter serviraient à financer le programme national russe d'armements.

Le président de la commission de la Défense de la Douma (chambre basse), Vladimir Komoïedov, a pour sa part proposé aux autorités russes de réclamer à la France les pénalités pour retard d'exécution du contrat si le premier navire n'est pas remis le 14 novembre prochain.

23:11 Écrit par fnpuydedome | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |