Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 juin 2012

BHL vs Maurras

Ce matin une crise de masochisme aiguë m'amène sur le site du journal Le Point où sévit le pseudo-philosophe millionnaire BHL. Dans un de ses derniers articles , il fait l'éloge du parachutage en politique et prend la défense de Sainte Ségolène qui comme chacun sait, a connu lors des législatives une défaite mémorable. 

Jusque-là, rien d'extraordinaire, ni sur le fond, ni sur la forme d'ailleurs. Mais c'est au moment de donner des arguments que notre intellectuel se ridiculise,montrant ainsi que son titre de nouveau philosophe n'est que le résultat d'un carnet d'adresse et d'une fortune héritée en exploitant le bois africain.

En effet, au lieu de se contenter de l'argument classique qui dit qu'un député est là pour représenter toute la France et n'a donc pas besoin d'un "enracinement"( ce qui est à la portée d'un lycéen ayant un peu de jugeote), il fait un parallèle oblique sur un auteur politiquement incorrect: Charles Maurras.

Pour notre Gonzague Saint Bris à chemises blanches, la défense de l'enracinement, c'est Maurras et Maurras c'est bien entendu les heures sombres de notre histoire, la bête immonde dont le ventre est encore fécond. Qu'on se le dise, les gens qui ont voté pour Olivier Falorni sont d'ignobles maurrasistes qui refusent d'accéder à "l'universalité" (rien que ça). Et si nous faisions revoter les rochelois pour qu'ils accèdent enfin à la lumière universaliste et républicaine en élisant Sainte Ségolène?

Et si cet "article" n'était qu'une manifestation inconsciente de la jalousie qu'éprouve BHL pour Maurras?

Bien que polémique , Charles Maurras reste l'un des  penseurs et écrivains les plus importants du XXème siècle. Son oeuvre est  encore étudiée ( un prof de philo qui n'a rien de maurrassien m'en a déjà conseillé la lecture), ce qui n'est pas le cas de BHL dont 99.99% du corps enseignant s'accorde à dire qu'il n'a rien d'un philosophe. Les notions de "pays légal" et "pays réel" qui font vomir ce cher Bernard n'en restent pas moins de véritables concepts tout comme l'empirisme organisateur.

Quels concepts BHL a t'il théorisé? C'est très simple: aucun...  

10:40 Écrit par fnpuydedome dans TRIBUNE LIBRE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.