Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 juillet 2012

Communiqué de Presse de Guillaume Vouzellaud Membre du Bureau Politique du Front National Secrétaire départemental de l'Hérault

 

 

Statues de Lénine et Mao : des "idoles" à 4 millions d'euros !

 

 

La place des grands hommes à Montpellier accueille désormais la totalité des « 10 personnalités du XXe » que la gauche locale voulait honorer. Lors de l’inauguration des cinq premières, il y a moins de deux ans, la statue du tyran bolchevique, Lénine, justifiait, à elle seule, la colère de France Jamet et des élus du Front National. L’initiateur de la « terreur rouge » en septembre 1918 est, en effet, à l'origine du système de répression sur lequel se basera la dictature stalinienne.

Mardi matin, boudant l’inauguration, peu de Montpelliérains ont eu la « chance » de découvrir les cinq nouvelles idoles de nos despotes locaux. Parmi elles, figurait Mao Zedong, responsable de 70 millions de morts selon l’ouvrage de Jung Chang et Jon Halliday, intitulé Mao. L'histoire inconnue

Que la gauche socialo-communiste honore ses « saints » ne peut que finir de nous convaincre que dictatures, exécutions sommaires, assassinats en masse, camps de la mort, privation de liberté, négation même de la personne humaine font partie de leur patrimoine génético-politique. Mais qu’elle se serve de l’argent public pour le faire est scandaleux quand on sait que chaque statue a coûté entre 200 000 et 400 000 euros. L’ensemble des dix statues aura donc coûté la bagatelle de deux millions d’euros au bas mot et, plus sûrement, de quatre millions d’euros, si l’on y ajoute les frais d’érection, de garde, d’inauguration et de communication ainsi qu’un premier modèle de Mao abandonné car jugé trop vieux par l’autocrate de l’Agglo.

Le Front National exige de l’Agglomération de Montpellier la vérité sur le coût de cette opération mégalomaniaque et politicienne ! A l’heure où la rigueur et l’austérité tiennent lieu de politique, Guillaume Vouzellaud souhaite que les associations de contribuables dont c’est la vocation se mobilisent afin de demander justice auprès des tribunaux compétents. Il prévient enfin que ses statues et autres dépenses pharaoniques (voyages, agapes, salaires et privilèges incroyables, promotion et communication personnelle et partisane, clientélisme érigé en institution, etc.) feront l’objet d’un referendum grandeur nature lors des municipales de 2014.

 

14:22 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.