Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 septembre 2012

L'UMP: une machine électorale sans idées.

Dans le numéro papier de Nouvelles de France, Christian Vanneste est longuement interrogé. L'ancien député y déclare que l’UMP est :

Nune machine électorale dénuée du commencement du début d’une idée (…) Les candidats à sa présidence n’ont qu’un objectif : se positionner sur le marché politique, par rapport à d’autres produits politiques (…) Elle est devenue une machine sans âme, une agence de placement des ambitions électorales” où règne “le népotisme, le placement à des postes clefs des petits copains et petites copines de dirigeants hauts placés“.

“si vous n’êtes pas homophile, vous ne pouvez pas vous occuper de culture“.

Sur le plan des idées, c'est néant. l'attitude du parti consiste à suivre le Parti socialiste :

“Moi, je n’ai rien à voir avec ça : je mets l’accent sur les valeurs, car contrairement aux positionnements, elles subsistent ! Les positionnements nécessitent de changer, c’est même ce qui explique que la droite se révèle être, sur de nombreux sujets, la gauche… avec 20 ans de retard“.

Quant à la droite populaire :

"Bien que resté en contact et même en bons termes avec certains de ses membres, je suis très mitigé : la Droite populaire ne m’a pas soutenu lors de mes ennuis avec la direction nationale de l’UMP au début de l’année. [...] force est de constater que la Droite populaire est pratiquement inexistante : elle ne participe pas du tout à l’avenir de l’UMP alors que, théoriquement, elle est la composante de l’UMP la plus proche du discours de campagne de Nicolas Sarkozy. [...] Mon idée, c’était de permettre aux électeurs FN de se situer aussi à l’UMP. Mais comme celle-ci leur préfère les électeurs de gauche, mon hypothèse est obsolète. Il ne reste plus qu’à un rassemblement des forces de droite de rejeter l’UMP dans le marais, le seul paysage où ce parti et ses dirigeants se sentiront bien."

Les commentaires sont fermés.