Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 novembre 2012

Encore un maire qui refusera de célébrer des faux mariages

Jean-François Houette, maire de Mont l’Evêque (Oise) sur le site des AFC :

"Ma position sur le mariage homosexuel est très claire : j'y suis totalement opposé, c'est un projet qui va à l'encontre de ma conscience.

HPour moi, le mariage est un engagement entre une femme et un homme qui ont un projet de vie commun qui doit normalement déboucher sur la création d'une famille naturellement constituée. Il faudrait, changer le code civil, oui, pour préciser la formulation en ajoutant « entre un homme et une femme ». La législation a mis en place, via le PACS, des dispositions juridiques pour les personnes de même sexe leur garantissant des protections financières, sociales, fiscales... qui me paraissent largement suffisantes. Mais s'ils s'aiment, me dira-t-on ? Lorsque je célèbre un mariage, en tant que maire, et aux yeux de la loi, je ratifie non pas des sentiments, mais un engagement mutuel qui repose sur des droits et des devoirs : assistance et respects mutuels, partage des tâches, solidarité...

De plus, je considère que le projet de mariage homosexuel est une dégénérescence sociale car il peut déboucher sur l'adoption d'enfants par deux personnes du même sexe, ce qui me semble totalement contre nature, contrairement à ce que nous annoncent nos médias habituels. On ne peut pas banaliser le fait que des personnes de même sexe puissent adopter.

En tant que maire, je refuserai de célébrer un « mariage » homosexuel par conscience personnelle, quitte à remettre ma démission. Je ne pourrai pas me contenter d'en reléguer la célébration à mes adjoints, ce serait se débarrasser du problème."

Les commentaires sont fermés.