Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 janvier 2013

Communiqué de presse d'Erik FAUROT

Erik FAUROT.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Erik FAUROT et l'ensemble des militants de la fédération du Front National du Puy de Dôme apportent aujourd'hui leur soutien à Dominique Morel, secrétaire départemental adjoint, évincé de la Fédération Nationale des Chauffeurs Routiers, dont il était délégué, à cause de son appartenance au Front National. 

Les raisons de ce renvoi sont pourtant pour le moins troubles.

En effet, si dans le courrier recommandé qu'a expédié le syndicat à M. Morel il est fait mention d'une incompatibilité statutaire entre la délégation syndicale et le militantisme politique qui motiverait seule son renvoi, comment expliquer que cette décision ne soit prise qu'après que Dominique Morel ait été successivement:

 

1/ adhérent du FN au su du syndicat

2/ nommé responsable de la 4ème circonscription du Puy de Dôme au su du syndicat

3/ candidat aux élections législatives de 2012 au su du syndicat

4/ nommé secrétaire départemental adjoint du FN du Puy de Dôme, là encore au su du syndicat

 

Qu'a-t-il fallu de pressions extérieures sur la FNCR et de quelle origine pour que cette dernière se sépare de M. Morel? Sans oublier  je cite: "de saluer son militantisme exemplaire au sein de son entreprise ou il a oeuvré pour ses collègues salariés" prouvant ainsi que la qualité des représentants syndicaux cesse d'être prépondérante dès que leur appartenance politique n'est pas validée par les officines autorisées.

 

Ces méthodes sont-elles celles d'une grande démocratie européenne en 2013 ou celles d'une république satellitaire de l'URSS du siècle dernier? 

 

Cette triste péripétie nous montre à quel point il est temps de réformer sur le fond l'action syndicale, pour une vraie et large représentativité, pour que le monopole idéologique institué dès 1945 éclate et que la défense des salariés repose enfin sur une  solide logique de concertation, systématique et constructive.

 

Cette démarche de refonte de l'appareil syndical fait partie du projet pour la France du Front National. Un représentant syndical actif, courageux et déterminé comme Dominique Morel a tout naturellement suivi la voie du bon sens et n'a pas tarder à le payer fort cher. 

 

Je lui souhaite aujourd'hui, au nom de la fédération du Front National du Puy de Dôme, une belle et longue carrière au sein du parti de Marine LE PEN, où il pourra en toute légitimité et en toute quiétude se consacrer à l'avenir de ses compatriotes.

 

Erik FAUROT 

secrétaire départemental du FN du Puy de Dôme

Membre du Comité Central

Commentaires

Merci à toi mon cher Erik pour ces mots de réconfort et de soutien à mon égard qui me vont droit au coeur.
je ne suis pas exclu pour incompétence ou malversations de tous genres mais pour militantisme aggravé au sein du mouvement national. Je continuerai à me battre pour cette classe ouvrière dont je suis issu en continuant l'oeuvre de ce grand père mineur de fond a Saint Eloy les Mines
. Mon engagement au sein de la fédération du Puy de Dôme en sera renforcé.Merci à tous les militants pour leur soutien.

Écrit par : Morel dominique | dimanche, 06 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

L’exclusion de Dominique Morel de la Fédération nationale des chauffeurs routiers au motif de son appartenance au Front National est proprement scandaleuse et injuste. Alors qu’on n’a jamais vu des militants d’extrême-gauche être exclus d’un syndicat pour double appartenance, dès que quiconque affiche son affiliation au Front National, la sanction est immédiate.

Écrit par : patrick | dimanche, 06 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.