Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 12 mai 2013

Communiqué de Pierre Cheynet.

Saïd Arif en cavale : si on avait écouté le FN, nous n’en serions pas là !

Six mois jour pour jour après le lancement de la pétition du FN 43 réclamant l’incarcération du terroriste islamiste Saïd Arif en résidence « surveillée » à Brioude, les Altiligériens découvrent sidérés les résultats des négligences conjuguées de l’UMP et du PS après l’évasion rocambolesque de ce haut responsable d’Al Qaïd...a.

Dans une république irréprochable, un tel fiasco justifierait la démission immédiate du ministre de l’Intérieur Manuel Valls qui a démontré son incapacité à garantir la sécurité de l’Etat et de nos concitoyens.

Au-delà de l’incompétence du pouvoir socialiste, on ne peut que dénoncer le laxisme des élus de l’UMP, à commencer par le député Jean-Pierre Vigier et le maire de Brioude Jean-Jacques Faucher, qui ont toujours refusé de s’associer à la demande frontiste d’incarcération de Saïd Arif. Cette requête était pourtant pleinement justifiée, tant par l’inexécution de la totalité des peines infligées à Saïd Arif que par ses récents propos faisant l’apologie du terrorisme.

En réclamant le simple « déménagement » de Saïd Arif, les élus UMP du département ont préféré déplacer le problème plutôt que de s’y attaquer. On voit le résultat de leur inaction aujourd’hui.

Si on avait écouté le Front National, nous n’en serions pas là.

Pierre Cheynet
Secrétaire départemental du FN 43
Membre du Comité central du FN

Les commentaires sont fermés.