Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 septembre 2013

Soirée militante et conviviale à Maringues.

Suite aux nombreux cambriolages dans les alentours de Maringues et à notre passage remarqué sur le marché de cette commune( record de distribution de tracts à l'heure où nous parlons), de nombreux habitants avaient souhaité adhérer. Nous nous sommes souvenus de l'excellent accueil de ces personnes et avons décidé de retourner à leur rencontre. Mais notre militante Julie connaissait un très bon petit restaurant et  nous décidâmes donc  de transformer cette soirée de militantisme en un moment de convivialité et de camaraderie. Cela explique que notre responsable des adhésions Dominique Chalard se soit déplacer avec le renfort de 3 FNJ, de Mylène et des deux autres têtes de liste pour les municipales du Puy-de-Dôme. Bien entendu nos cadres ont parlé politique et élections municipales mais pas trop quant même, la dégustation des cuisses de grenouilles entre deux verres de l'incontournable "Pic-Pic" ayant tendance à les détourner de la vie de la cité... La soirée était  animée par un chanteur/guitariste qui n'a rien a envié à la plupart des pseudos-artistes qui envahissent nos petits écrans et nous avons assisté à un défilé des sapeurs pompiers qui n'a pas manqué d'émerveiller les petits Maringuois. C'est bien la preuve que même en plein cœur de la Limagne en 2013, il existe toujours un monde rural vivant, dynamique et même joyeux malgré l'abandon pur et simple d'une classe politique à bout de souffle. Enfin, il nous faut signaler une scène qui peut sembler anodine mais que nous avons trouvé éminemment symbolique et qui a même réveillé la part  de mysticisme en nous. En effet, alors que nous étions à table, nous préparant à dévorer les cuisses des malheureux batraciens, une grand mère avance vers nous une rose à la main et malgré le respect que nous avons pour nos anciens, nous ne pouvons nous empêcher de penser que cette scène représente  parfaitement ce qu'il reste du socialisme, de toutes  ces années de déception et de trahison avec cette Marianne un peu recroquevillée certes mais toujours debout et  qui y croit pourtant  encore à sa rose . Nous saluons cette vieille dame et échangeons quelques mots. Elle s'approche de notre jeune Julie et lui offre la rose. Marianne aurait-elle changé d'avis? Qui sait?1174880_296349647173754_2085563935_n.jpg1233562_160132507525194_1729638908_n.jpg1236725_160132800858498_40040899_n.jpg

Les commentaires sont fermés.