Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 septembre 2013

Des nouvelles du pays de Oui-Oui par Dominique Chalard

 541510_10200150636265668_1890237306_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce vendredi 27 septembre avait lieu le conseil municipal de Lempdes. A priori tout se déroulait correctement, la majorité nous présentait les différents investissements effectués notamment dans les établissements scolaires, investissements que l'on ne peut qu'approuver. Puis, arrive le sujet douloureux, celui qu'on garde bien entendu pour la fin en espérant pouvoir y passer le moins de temps possible: l'insécurité. Un sujet qui demande des actes forts et une réflexion de fond, réflexion qui a plus ou moins eu lieu, notamment avec la question de la vidéo-surveillance. Je tiens d'ailleurs à saluer les propos de monsieur Jean-Luc Dubost de la majorité, qui a mis l'accent sur la nécessité d'une entraide citoyenne entre voisins, ce que j'approuve même si c'est bien entendu nettement insuffisant. Mais la séance ne pouvait pas se terminer sans énormités comme seule la gauche sectaire peut en sortir. En effet, alors que l'opposition  fait remarquer que les mesures laxistes de l'actuelle garde des sceaux ( ou des sots, car au rythme où vont les choses, nous sommes en droit de nous poser la question) ne peuvent qu'inciter les délinquants à passer l'acte, Gérard Diebold, premier adjoint au maire, nous a fait un plaidoyer "taubirien" d'un tel lyrisme, quelque chose entre Victor Hugo et  Jean-Marc Rouillan ( mais beaucoup plus proche de Rouillan quand même...). Il ne faut pas mettre les gens en prison vous comprenez, sinon ils se retrouvent avec des gros vilains et ils deviennent encore plus vilains, donc cambrioleurs, racketteurs, agresseurs, escrocs, petits-dealers, continuez vos petites affaires, évitez juste d'être trop gourmands sinon le shérif Rouillan se verra obligé de vous tirer les oreilles. Notons au passage que cet illustre apologiste du laxisme  taubirien venait de se distinguer un peu plus tôt, en ayant l'outrecuidance de s'indigner de la situation sanitaire et sécuritaire de la Syrie, faisant appel à la solidarité de chacun, alors même qu'il est le représentant local de ceux qui soutiennent les rebelles islamistes, responsables des troubles de ce pays. Mais à tout seigneur tout honneur, la palme des perles du conseil revient à monsieur le maire qui, reconnaissant tout de même la situation insupportable que vivent les lempdais par rapport aux cambriolages  qui touchent d'ailleurs plus les riches que les pauvres(et oui il faut bien rappeler que l'on est de "gauche" de temps en temps), s'est également réjoui du fait qu'il n'y avait pas eu de cas de violences extrêmes dans notre commune, chose que les témoignages des habitants ayant répondu à mes tracts semblent démentir mais nous aurons l'occasion d'y revenir. Dormez tranquilles braves gens, vous ne serez ni massacrés, ni violés, ni laissés pour morts, juste rackettés,insultés,cambriolés ou un peu chahutés mais après tout il faut bien que les "jeunes" s'amusent...

Commentaires

Et alors, on occulte de souligner les problèmes de français de Monsieur Le Maire ?.... Quel dommage!

Écrit par : Prevost | samedi, 28 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

OUPS...excuse moi cher Ami !!Tu veux probablement parler des logements "social.."dont Monsieur le Maire est heureux qu'ils soient nombreux à Lempdes...pauvre Monsieur le Maire ,certainement perturbé d'avoir à s'exprimer devant cinq militants du Front National très attentifs...........

Écrit par : Domi Chalard | samedi, 28 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

En effet, c'est bien de cette erreur là que j'exprimais.... Mais qui s'étonne.... Pas moi!..

Écrit par : Prevost | samedi, 28 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.