Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 10 novembre 2013

Communiqué d'Erik FAUROT

 

 

EF.jpg

La boucle est bouclée

 

Dominique Morel, secrétaire départemental adjoint du Front National du Puy De Dôme, a bu le calice jusqu'à la lie. Évincé de ses fonctions de responsable syndical au sein de la FNCR il y a quelques mois avec pour seul motif avoué son engagement au sein du Front National, victime de harcèlement et vexations diverses dans le cadre professionnel pour les mêmes raisons, le voilà aujourd'hui chassé du Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail de son entreprise.

Il semblerait que cette opération soit le fruit d'une collusion d'un nouveau genre entre la direction de l'entreprise et celle de la CGT laquelle se coupe ainsi de sa base puisque nombre de ses délégués témoignent, discrètement ou non, de leur soutien à Dominique Morel.

Il ne fait aucun doute que cette manœuvre vise à fragiliser la position professionnelle du cadre frontiste qui se trouve ainsi privé de toute forme de protection administrative.

Le Front National, de plus en plus puissant, inquiète tous les acteurs du système, lesquels n'hésitent pas, toute honte bue, à tremper dans les compromissions et les alliances les plus improbables afin de se prémunir du raz de marée qui se lève à l'horizon.

Je ne peux qu'apporter mon soutien amical à Dominique, lequel est engagé dans une action de conquête de sa ville dans le cadre des élections municipales qui, c'est certain, transcendera la mesquinerie, la bassesse et la lâcheté auxquelles il se trouve confronté par ailleurs.

Je ne doute pas de la force de sa détermination, il sait que les cadres de notre mouvement sont condamnés au courage et de cette substance là Dominique n'a jamais manqué.

 

 

Commentaires

Jusqu'au dernier moment j'avais le secret espoir que Dominique serait soutenu par la CGT: dans ma logique ,il aurait été normal qu 'un syndicat favorise la réélection d' un défenseur de la classe ouvrière tel que notre Ami..Que nenni...Ma blondeur remballe ses naïves attentes et je me joins à Erik pour transmettre à Dominique tout mon fidèle soutien.

Écrit par : Dominique Chalard | dimanche, 10 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Il faut absolument cesser de croire qu'au prétexte que certains membres de la CGT nous rejoignent ou nous témoignent de la sympathie ils se dédouanent de l'insondable imbécilité qui les anime habituellement. Le FN doit rester contre vents et marées une élite.

Écrit par : Adhémar | dimanche, 10 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

les syndicats sont une force a eux seul,le fait d avoir quelqu un a leur cote qui pourrait etre plus fort qu eux les deranges.ils ne veules que des moutons a leurs pieds donc ne peuvent pas soutenir quelqu un qui monte(fn)

Écrit par : sendra michel | lundi, 11 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Excellente analyse.

Écrit par : Erik FAUROT | lundi, 11 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.