Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 décembre 2013

Dominique Morel dans la MONTAGNE

1372337.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le FN annonce qu’il sera présent pour la première fois aux municipales à Issoire. La tête de liste « Issoire Bleu Marine », Dominique Morel, vient de lancer sa campagne. qu’une liste « Issoire Bleu Marine » sera en course aux municipales. Une première dans la sous-préfecture.

Erik Faurot l'a réaffirmé : « Nous avons trois listes bouclées et constituées dans le Puy-de-Dôme, à Clermont-Ferrand, à Issoire et à Lempdes, et on ne désespère pas d'en présenter quelques autres. »

Le secrétaire départemental du Front national était aux côtés de Dominique Morel, investi pour conduire une liste « Issoire Bleu Marine » aux municipales, à l'occasion de son lancement de campagne, samedi soir, dans un bar de la ville.

« Notre liste est maintenant bouclée, mais d'autres personnes vont pouvoir nous rejoindre. Nous sommes soixante. Nous avons la parité », a certifié Dominique Morel, secrétaire départemental-adjoint du FN et chargé de mission pour la circonscription d'Issoire, devant une soixantaine de personnes.

PS et UMP
renvoyés dos-à-dos

Ce chauffeur routier, ancien parachutiste, qui fut candidat aux dernières législatives, était également entouré de la deuxième de sa liste, Marie Vilcoq, enseignante, du directeur de campagne, Jérémy Prévost, et de Antoine Rechagneux et Dominique Chalard, respectivement candidats à Clermont-Ferrand et à Lempdes. Dominique Morel a annoncé « une liste porteuse d'espoir pour notre ville qui souffre, et souffre un peu plus chaque jour ». « Nous allons réagir. La gestion de l'UMPS est inacceptable », a-t-il déclaré.

Les axes de campagne, qui s'appuieront sur le programme du Front national, porteront « sur l'insécurité, l'immigration et les impôts », a-t-il ajouté. Le candidat a souligné que « [sa] priorité est le bien-être de nos concitoyens ». « La politique, c'est d'abord beaucoup de petites choses. Je ne promets que ce que je pourrai tenir. Mon programme sera peut-être plus faible que celui des autres mais je m'engage à le tenir », a-t-il notamment poursuivi, appelant à « oublier la folie des grandeurs socialiste ».

L'insécurité, a précisé Dominique Morel, « sera mon moteur de campagne. Elle se banalise chaque jour en France et à Issoire ». « Pourquoi le Parti socialiste refuserait le débat sur la vidéosurveillance ? Ce sera la première chose que mettra en place le nouveau maire issu du FN ». La tête de liste a aussi, entre autres, plaidé « pour des services identiques entre le centre-ville et les quartiers extérieurs » et a, par ailleurs, annoncé vouloir « faire le tri dans les subventions ».

Interrogé sur son objectif, Dominique Morel a répondu : « Etre en tête, en espérant un score entre 20 et 25 %, et secouer le Landerneau politique. Nous voulons être devant le PS et surtout l'UMP, qui se cache sous un autre nom, et aboutir à une triangulaire voire une quadrangulaire et aller au second tour. » Au passage, il a taclé « les gens qui ont donné la ville au PS par des querelles de personnes », et a aussi reproché à « M. Jamon de s'être maintenu » en 2008. Questionné sur la possibilité d'éventuelles tractations, il a affirmé que « si les autres listes veulent des tractations, elles devront le faire au grand jour et signer une charte ».

Erik Faurot a notamment rappelé que « c'est la première fois qu'une liste FN sera présentée à Issoire. Il y a déjà eu des tentatives mais la liste n'avait pas pu être constituée ».

Sébastien Besse

 

 

Les commentaires sont fermés.