Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 décembre 2013

Nicolas et Antoine: Présents!

Deux soldats français du 8e régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Castres (Tarn) sont morts à Bangui, en Centrafrique, dans la nuit de lundi à mardi, ont annoncé les autorités françaises.Militaire depuis novembre 2011, Antoine Le Quinio, 22 ans, avait déjà participé «à trois engagements extérieurs en Centrafrique et au Gabon». Nicolas Vokaer, 23 ans, avait été engagé dans les mêmes opérations.

En tant qu'anciens du 8ème RPIMA, nous tenons à saluer la mémoire de nos deux héros et  à apporter notre soutien aux familles dans cette épreuve. Ce sont des jeunes comme eux qui permettent à notre peuple de vivre en paix depuis 60 ans, un privilège que nous ne devons jamais oublier. Ils ont perdu la vie en assurant la protection de femmes et d'enfants innocents.

Nos vieux cœurs de marsouins saignent pour cette jeunesse sacrifiée, aujourd'hui à Bangui, hier à Kaboul ou à Beyrouth, les fils de France ne sont décidément pas avares quand il s'agit de donner sa vie pour la patrie et de payer "l'impôt du sang".

Mais il y a une chose dont nous devons tous être certains, c'est que Antoine et Nicolas ne sont pas morts pour rien, ils sont morts au service de la France et de ses valeurs, ils sont morts en défendant un idéal et c'est cet idéal que nous devons tous garder en mémoire.

C'est après la lecture de ces quelques vers de Corneille que nous vous invitons à observer une minute de silence en leur mémoire: "Je suis jeune il est vrai mais aux âmes biens nées, la valeur n'attend point le nombre d'années."

Nicolas Vokaer: Présent! Antoine Le Quinio: Présent!

Dominique Morel et Marc Certa, enfants du 8ème RPIMA

15:08 Écrit par fnpuydedome dans IN MEMORIAM | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Mes chers Amis.. C ´est avec un profond respect que je m'incline à vos côtés ...

Écrit par : Dominique Chalard | mardi, 10 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.