Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 avril 2014

Communiqué de Presse de Bernard Monot, Stratégiste économique du Front National et tête de liste Bleu Marine aux élections européennes 2014 dans la circonscription Massif Central – Centre

En pleine campagne des élections européennes 2014, le président de la Banque centrale européenne, a curieusement admis à Washington que l’euro cher pénalisait la reprise économique et accroissait les risques de déflation de la zone euro. Il faut dire qu’en terminant la semaine dernière à pratiquement 1,39 euro/dollar, l’euro a augmenté de 54 % depuis sa naissance en 2002 ! Ce sujet est revenu au centre du débat politique tant l’euro cher pénalise toutes les entreprises Françaises.

 

Il est désolant de voir toute cette classe politique UMPS impuissante qui après avoir dépossédé la France du Franc, se réveille et s’érige aujourd’hui contre la politique de taux de change néfaste de la BCE.

Messieurs Moscovici, Valls, Montebourg, Sapin, Guaino, Chatel, Lemaire etc..découvrent soudainement les méfaits de cet euro sur l’économie et l’emploi et font mine de s’élever contre Monsieur Mario Draghi; ce que le FN dénonce depuis le début.

 

La réalité est que cette polémique est inutile car la BCE est, par le traité de Lisbonne, indépendante des pouvoirs politiques. Monsieur M. Draghi, ex banquier de Goldman Sachs, est le seul et unique maitre à bord de cette forteresse monétaire européenne. Messieurs Hollande et Valls n’ont d’autre choix que d’exécuter la politique « d’eurostérité» voulue par Bruxelles et Francfort.

 

Marine Le Pen et le Front National proposent de sortir de cette camisole de force de l’euro monnaie unique pour adopter l’euro monnaie commune et passer à un nouveau Franc Français. Seule solution pour restaurer, en douceur, le plein emploi et la prospérité nationale.

 

69.jpg

20:43 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Pour faire écho à cette brillante analyse, il est intéressant de voir la fabuleuse machine de désinformation que nos politique UMPS s'acharnent à nous inculquer, vive un euro faible.
N'oublions pas que notre balance économique nous oblige à plus importer qu'exporter donc dans ce système d'euro faible nous payerons plus cher notre énergie, nos biens de consommations courant( merci la Chine) etc... Quels PME ou TPE peut s'enorgueillir d'exporter (très peu par rapport au volume d'importation...) tout cela une nouvelle fois pour favoriser les grandes entreprises multinationales qui n'ont de française que le nom puisque leurs filiales à l'étranger leurs permettent de rapatrier la plupart de leurs bénéfices et donc d'échapper à l'impôt ou du moins de le minorer... Donc effectivement point de salut avec l'euro faible ou fort il faut sortir de ce serpent monétaire qui se mord la queue et qui nous empoisonne.

Écrit par : jean-paul | mardi, 15 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.