Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 décembre 2013

Icône et réalité




2013-12-01_164252.png















Les drapeaux français sont en berne après la disparition de M. MANDELA (que ne le sont-ils quand nos soldats tombent héroïquement en opération extérieure?).

L'élévation au rang d'icône du leader historique de l'ANC ne doit pas occulter la situation actuelle de l'Afrique du Sud.

Le quotidien de ce pays aujourd'hui c'est l'ultra-violence, c'est le quart de la population qui ne mange pas à sa faim, c'est le viol qui est devenu une institution avec des chiffres parmi les plus élevés du monde, l'opposition entre les ethnies qui s'avère de plus en plus virulente, la fracture sociale entre les noirs nantis et les noirs chômeurs (la moitié des noirs de ce pays est au chômage contre 20% avant 1994) qui s'approfondit de mois en mois et le sida qui infecte officiellement entre 5 et 6 millions de personnes.

La symbolique ne peut suffire à représenter l'essence d'une nation, les faits et la réalité doivent prévaloir, ainsi défions-nous de la trompeuse image du pays "arc-en-ciel" et plus que jamais défions-nous de la sémantique du système.

Erik FAUROT

13:51 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

lundi, 25 novembre 2013

Communiqué de Dominique MOREL

La mort programmée du transport routier ou le monde merveilleux des européistes.

 

 

Le transporteur Mory Ducros qui emploie près de 5.000 salariés a annoncé être en cessation de paiement, on parle déjà de 3000 emplois menacés.

 

Je tiens à apporter mon soutien aux salariés de Mory Ducros, en tant que responsable politique mais aussi et surtout en tant que conducteur routier.

Le séisme de la mort annoncée du second groupe français du transport routier provoquera une véritable onde de choc.

 

Combien de familles sortiront brisées et anéanties de ce tsunami social?

En tant que syndicaliste et professionnel de la route ,je ne peux que déplorer la mort programmée de ma corporation.

 

J'entends déjà la bien-pensance médiatique et les experts de salon se demander si cette triste affaire ne va pas "faire le jeu du Front National" .

Mais à qui la faute?

Cela fait plus de 40 ans que nous montrons du doigt ce système ubuesque et cette union européenne qui à grands coups de dumping social, mettent les salariés du transport routier français en concurrence avec des pays de l'Europe de l'est où les routiers sont payés deux fois moins.

Ajoutons à cela le racket fiscal auquel s'adonnent les socialistes et leur magnifique taxe carbone ; vous comprendrez aisément les menaces qui pèsent sur ce secteur.

 

Il faut savoir que directement ou indirectement, ce sont plus de 600000 personnes qui vivent du transport-routier dont 400000 chauffeurs et je ne compte pas ces nombreux sous - traitants que sont les garages ,les commissionnaires de transport sans oublier les innombrables relais routiers.

 

Nous avions déjà tiré la sonnette d'alarme depuis longtemps, nous avons en effet perdu 27% des entreprises du secteur ces 5 dernières années.

 

Il est temps de pointer les raisons réelles d'un tel effondrement. L'Europe mercantile où les lois ne sont pas les mêmes pour tous, où sévit dumping social prôné par des technocrates utopistes de Bruxelles ignorant les diverses réalités économiques des pays concernés et des lobbys des pays de l'Est qui voient en la France un nouvel Eldorado pour le transport routier en méprisant les lois sociales et la sécurité.

 

Pour finir, je vais redire ce qui m'a valu tant d'inimitiés de la part des organisations syndicales de salariés : seule Marine Le Pen et le programme économique et social du Front National peuvent apporter une solution à cette situation catastrophique .

 

Dominique MOREL,

conducteur routier,

rédacteur du projet du Front National pour le transport routier,

ex délégué syndical FNCR exclu en raison de son appartenance au Front National,

Secrétaire départemental adjoint FN dans le département du Puy-de-Dôme.

 

        

vendredi, 15 novembre 2013

Communiqué de Marie-Christine ARNAUTU Vice-Présidente du Front National, Tête de liste du Rassemblement Bleu Marine à Nice

 

 

 

Christian Estrosi rêve d'une campagne électorale sans débat !

 



Le Conseil Municipal de la Ville de Nice vient d'entériner une nouvelle marche en avant dans la main mise de Christian Estrosi sur la vie politique locale: faire taire le débat afin d'empêcher l'expression réelle de la démocratie, voilà bien une méthode qui n'honore pas le Maire de Nice!

Je me félicite pourtant  tout particulièrement de cette décision qui traduit les craintes réelles du Maire de Nice quant à ma candidature et au programme que je porte: après six années sans opposition municipale digne de ce nom, Christian Estrosi se rend enfin compte que la communication outrancière et mensongère ne saurait masquer la réalité de son bilan.

Je voudrais également  faire part de mon indignation quant à l'attitude de ceux qui ont pendant six ans,  été les complices de cette majorité, votant budgets, hausses des impôts et accroissement de la dette, et qui aujourd'hui se trouvent soudain une âme de résistant.  A ceux la je voudrais dire que les fautes avouées ne sont qu'à moitié pardonnées… Or, un demi pardon ne constitue pas un passeport suffisant et crédible pour le fauteuil de Maire.

 

MARIE CHRISTINE ARNAUTU.jpg

22:43 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

mardi, 12 novembre 2013

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, Candidat du Front National à la mairie de Paris

 

 

 

 

 

M. Valls a fait arrêter préventivement et arbitrairement  les adhérents du Front National venus assister pacifiquement aux cérémonies patriotiques du 11 novembre à Paris. La décision du ministre est inacceptable et scandaleuse. Rien ne peut la légitimer. Je demande la libération immédiate de ces adhérents et j'exigerai des excuses de ce pouvoir dévoyé et affolé.

 

 

07:51 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

lundi, 11 novembre 2013

Communiqué de Presse du Front National

 
 

 

 

 

Philippe Asencio, directeur de campagne du député RBM Gilbert Collard, candidat aux municipales à Saint-Gilles, a été sauvagement agressé par une bande de plusieurs dizaines d’individus à la terrasse d’un café samedi soir.

Ce lynchage d’une brutalité inouïe, ayant entrainé l’hospitalisation de la victime, aurait pu avoir des conséquences dramatiques.

Elle illustre une fois de trop l’explosion d’une ultra-violence et l’insupportable impunité de racailles, encouragées par le laxisme militant du système UMPS et son incapacité à mater les délinquants.

Le Front National apporte tout son soutien à Philippe Asencio et exige que l’enquête soit menée avec diligence pour retrouver et condamner sévèrement les auteurs de cette lâche agression.

A l’approche des élections municipales, il appelle les pouvoirs publics à assurer la sécurité des candidats et de leurs équipes et les partis politiques à veiller à ce que cette campagne se déroule dans le climat de sérénité et d’apaisement qu’exige le débat démocratique.

21:07 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

dimanche, 10 novembre 2013

Communiqué d'Erik FAUROT

 

 

EF.jpg

La boucle est bouclée

 

Dominique Morel, secrétaire départemental adjoint du Front National du Puy De Dôme, a bu le calice jusqu'à la lie. Évincé de ses fonctions de responsable syndical au sein de la FNCR il y a quelques mois avec pour seul motif avoué son engagement au sein du Front National, victime de harcèlement et vexations diverses dans le cadre professionnel pour les mêmes raisons, le voilà aujourd'hui chassé du Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail de son entreprise.

Il semblerait que cette opération soit le fruit d'une collusion d'un nouveau genre entre la direction de l'entreprise et celle de la CGT laquelle se coupe ainsi de sa base puisque nombre de ses délégués témoignent, discrètement ou non, de leur soutien à Dominique Morel.

Il ne fait aucun doute que cette manœuvre vise à fragiliser la position professionnelle du cadre frontiste qui se trouve ainsi privé de toute forme de protection administrative.

Le Front National, de plus en plus puissant, inquiète tous les acteurs du système, lesquels n'hésitent pas, toute honte bue, à tremper dans les compromissions et les alliances les plus improbables afin de se prémunir du raz de marée qui se lève à l'horizon.

Je ne peux qu'apporter mon soutien amical à Dominique, lequel est engagé dans une action de conquête de sa ville dans le cadre des élections municipales qui, c'est certain, transcendera la mesquinerie, la bassesse et la lâcheté auxquelles il se trouve confronté par ailleurs.

Je ne doute pas de la force de sa détermination, il sait que les cadres de notre mouvement sont condamnés au courage et de cette substance là Dominique n'a jamais manqué.