Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 octobre 2013

Communiqué du Front National

Aujourd'hui 23 octobre, la France commémore le trentième anniversaire de l'attentat de Beyrouth du poste "Drakkar", attentat à l'occasion duquel 58 soldats français perdirent la vie, issus du 1er et du 9e RCP.

 

C'est avec émotion que nous nous souvenons du sacrifice de nos parachutistes français venus contribuer à la pacification du Liban. Rappelons-nous aussi que l'engagement de la France dans cette mission avait pour but de préserver l'indépendance et l'unité menacées d'un Liban en proie à la guerre civile.

 

Au moment où les moyens de notre défense sont menacés et où notre mémoire nationale s'étiole, rendons hommage à ces soldats morts pour la France .

18:03 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

lundi, 21 octobre 2013

Communiqué de presse de Leif Blanc, délégué national à la ruralité, l’agriculture et l’environnement

 

Leif.jpg

Si le gouvernement daigne se pencher sur la crise qui ravage notre pays plutôt que de s’écharper sur le sort de la famille Dibrani, il serait bon qu’il apporte des éclaircissements au sujet de l’écotaxe poids lourds contre laquelle agriculteurs, industriels et transporteurs protestent de plus en plus durement.

Pourquoi le gouvernement se refuse-t-il à expliquer que l’écotaxe poids lourds dérive de la directive européenne « Eurovignette » adoptée en 2011? Pourquoi accepter ce nouveau diktat bruxellois qui tombe au plus mal, tant pour les industriels, les agriculteurs et les transporteurs routiers, que pour les consommateurs?

Comment compte-t-il compenser le surcoût que cette énième taxe fera peser sur les produits alimentaires, un secteur dans lequel la grande distribution a jusqu’à maintenant refusé de répercuter les hausses des coûts de production comme le réclamaient industriels et agriculteurs?

Comment compte-t-il lutter contre les nouvelles distorsions de concurrence qu’impliquent la taxe entre les productions nationales et les produits importés. Est-il normal que des agneaux néo-zélandais ou des tomates marocaines se retrouvent, dans certains cas, moins taxés que des agneaux ou des tomates produits sur le territoire national? Est-il raisonnable d’appliquer cette taxe aux camions de plus de 3,5 tonnes en France, alors que l’Allemagne voisine ne l’appliquera qu’aux camions de plus de 12 tonnes ?

Sur quelle base rationnelle ont été fixées les abattements régionaux, de 50% pour la Bretagne et de 30% pour l’Aquitaine et Midi-Pyrénées, censés compenser leur « éloignement du reste du territoire européen »? La Manche, pour ne citer que cet exemple, ne bénéficiera d’aucune ristourne. Est-elle pour autant mieux desservie que l’Ille-et-Vilaine voisine?

Autant de questions qui resteront probablement sans réponse tant le gouvernement fait, une fois de plus, preuve d’un amateurisme qui confine à la fumisterie.

De son côté, Marine Le Pen a écrit cette semaine une lettre de soutien à l’ensemble des transporteurs routiers français. Ces derniers se retrouvent pris en otage par cette nouvelle usine à gaz au moment où le prix élevé du carburant et la libéralisation du cabotage dans toute l’Union Européenne menacent directement leur existence.

17:25 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Communiqué de Marine LE PEN

Révélations sur l'espionnage américain : après des années de passivité, enfin agir !

 

La passivité et le silence des gouvernements français successifs sur l'espionnage généralisé de notre pays par les services américains est édifiant. Il se comprend par la soumission totale des deux derniers présidents de la République à la politique américaine : Nicolas Sarkozy, l'atlantiste extrémiste, comme François Hollande ont mis sous tutelle américaine notre diplomatie, en témoignent les affaire libyenne et syrienne.
Très attachée aux libertés sur Internet, Marine Le Pen rappelle sa volonté de constitutionnaliser cette nouvelle liberté fondamentale.

Le gouvernement français doit immédiatement prendre les mesures de souveraineté qui s'imposent pour mettre à l'abri les communications jusqu'ici espionnées.
Il doit en outre redonner sa liberté et son indépendance stratégique à notre pays en mettant immédiatement fin aux négociations sur le désastreux accord de libre-échange États-Unis/Union européenne et en annonçant la sortie de la France du commandement intégré de l'OTAN, annulant ainsi une décision honteuse de Nicolas Sarkozy.
La France est devenue le vassal consentant des États-Unis depuis 2007, le peuple français et le Front National exigent qu'on lui redonne sa souveraineté.

 

11:36 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just

« En 12 ans, B. Delanoë et la Gauche plurielle ont défiguré Paris !
Le patrimoine historique et culturel de la Ville est en ruine ! »

 

De nombreux monuments appartenant au patrimoine culturel et historique de la Ville de Paris (classés Monuments Historiques), où se sont déroulés des épisodes majeurs de l’Histoire de France et de notre identité nationale, sont en ruine et tombent en morceaux !

Par sectarisme et idéologie, le maire de Paris et son équipe, partisans d’une « autre culture », ont fait d’autres choix que celui d’entretenir méthodiquement le patrimoine historique dont ils ont la charge et la responsabilité ; ce patrimoine qui suscite la passion des touristes étrangers dans la capitale, est à l’abandon !

Depuis plus de 10 ans, les mesures de protection provisoires se multiplient en urgence partout. Ainsi, de nombreux monuments, musées, théâtres, églises (dont les églises Saint-Merry IVe et Notre-Dame-de-Lorette IXe) sont protégés par des filets pour éviter que des pierres ne tombent et ne blessent les passants. Le patrimoine religieux, qui renferme des trésors du passé (dont par exemple les grandes orgues historiques de Saint-Saëns à St-Merry - 1775), est délibérément laissé à l’abandon au profit d’autres projets « bling bling » très couteux et très à la mode chez les bobos (tel Paris-Plage ou La Nuit Blanche, etc.), aussi inutiles que défigurant pour la Ville.

La Mairie de Paris socialiste prétend ne pas avoir les moyens financiers d’entretenir son patrimoine historique (alors que les impôts augmentent sans cesse) et se contente donc de poser des filets, comme sur un gigot.

Mais B. Delanoë et Anne Hidalgo savent trouver les dizaines de millions d’euros nécessaires dans les caisses de la Ville pour fermer et transformer les voies sur berges en espace de jeux et créer ainsi un gigantesque embouteillage urbain – jour et nuit – qui plombe l’activité des parisiens, des entreprises, des artisans et coute des millions d’euros par an en heures perdues ! Depuis 12 ans la mairie socialiste dépense sans compter pour des projets inutiles – mais très clientélistes – et la Ville de Paris n’a jamais été aussi endettée et son patrimoine historique et culturel en aussi mauvais état ! La gabegie par idéologie est la règle !

Wallerand de Saint-Just candidat du Front National & RBM aux élections municipales de 2014 à Paris, s'oppose à toutes ces dépenses inutiles et dénonce les choix sectaires et idéologiques de l’actuel maire de Paris et l’abandon du patrimoine historique et culturel !

 

11:32 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

dimanche, 20 octobre 2013

Communiqué du Front National

La violente et outrancière saillie de Madame Taubira rapportée par la presse n’est qu’un épisode de plus de l’affolement d’un pouvoir qui a perdu la maîtrise des choses et jusqu’au sens commun. Rien ne justifie l’expression d’une telle haine à l’encontre d’un parti tout entier et de ses millions d’électeurs.

 

On peut s’interroger sur les qualités de Madame Taubira à rester ministre de la Justice de tous les Français au regard de cette transgression inquiétante des règles républicaines.

Le Front National engagera donc une procédure judiciaire contre Madame Taubira pour faire respecter les règles du débat démocratique et républicain ainsi que l’honneur des millions de Français qui votent pour lui.

14:14 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

lundi, 14 octobre 2013

Election de Brignoles : Analyse du scrutin par Marine Le Pen

 
 

 

306472_2368569208472_1077696028_32835770_695425297_n.jpg

 

 

L’élection partielle de Brignoles suscite de nombreux commentaires, de la part de politiques et d’observateurs.

Je souhaite face à la confusion ambiante apporter quelques éclairages sur la signification et la portée de ce scrutin.

1. Un plafond de verre a sauté : c’est la première élection partielle depuis 2012 que le FN remporte, alors même qu’une pression politique et médiatique considérable s’est exercée sur les électeurs du canton, souvent sommés de faire barrage au FN. Cela prouve qu’en dépit d’un mode de scrutin injuste (le scrutin majoritaire à deux tours) que nous voulons voir remplacé partout par la proportionnelle, le FN parvient désormais à avoir des élus. Face aux agités de l'UMP et du PS qui ne parviennent plus à masquer leur affolement, les électeurs de Brignoles ont fait le choix hier d'une République apaisée.

2. Ce scrutin confirme la mort du front dit « républicain ». Après les partielles de Villeneuve-sur-Lot et de l’Oise, il apparaît dans le canton de Brignoles que l’appel coalisé des différents partis politiques, auquel s’est même joint celui d’un candidat du PDF, à voter pour le candidat UMP n’a pas permis la défaite du FN. Il est, vu la progression des voix entre le premier et le second tour pour le FN (+2314 voix, la baisse de l’abstention concernant 2926 personnes), certain que des électeurs venant de tous les partis représentés au premier tour ont choisi de se reporter sur Laurent Lopez. La seule augmentation de la participation ne peut expliquer le gain de voix obtenu par le FN entre les deux tours.

3. Le fait que le FN ait remporté ce canton en 2011 (alors que la pression politique et médiatique sur ce canton était bien moindre) ne justifie pas qu’on relativise les résultats d’hier : avec 5031 voix, le score de Laurent Lopez dépasse largement celui de 2011 (4407 voix), celui de 2012 lorsque l’élection a été rejouée (4180 voix), et il devance même le nombre de voix que j’ai personnellement obtenues dans ce canton à la présidentielle de 2012 alors que la participation y était bien supérieure (4647 voix). Cela signifie qu’en nombre de voix comme en pourcentage, ce canton n’a jamais autant voté FN qu’hier.

4. Il découle des éléments précédents que le FN profite d’une participation élevée, et non, comme on le lit encore trop souvent, d’une abstention forte. C’est une erreur d’analyse fréquemment faite, et sans doute intentionnellement, que de dire que le FN fait ses meilleurs scores dans les élections abstentionnistes. Il apparaît à l’inverse que trop d’électeurs potentiellement FN s’abstiennent aux élections en France, notamment lors des premiers tours. Rappelons que le meilleur score du FN à la présidentielle, en 2012, a été obtenu alors que l’élection avait été faiblement abstentionniste. Il en ressort ainsi que le Front National est aujourd'hui le seul mouvement capable de ramener des abstentionnistes aux urnes, en suscitant une réelle espérance.

5. La forte progression entre les deux tours de scrutin à Brignoles, comme déjà à Villeneuve-sur-Lot ou dans l’Oise, prouve que le vote FN ne peut plus être considéré comme un vote protestataire. Sauf à considérer que les électeurs FN sont dépourvus d’un cerveau, ils votent, comme les autres, et peut-être aujourd’hui même plus que les autres, en faveur du candidat de leur choix, celui qui représente le mieux leurs idées.

Nous ne nions pas le fait que l’élection de Brignoles n’est qu’une élection partielle sans portée nationale immédiate, ce que nous avons toujours reconnu.
Mais il convient, pour être honnête, au vu des éléments ici rappelés, de relever que l’élection de Brignoles a une signification politique qui va au-delà des simples résultats observés dans ce canton. Ce scrutin s’inscrit en effet dans une dynamique observée depuis plusieurs mois au niveau local, dans différentes portions du territoire national, qui laisse présager de bons résultats pour le FN aux élections municipales de 2014.
Par ailleurs, cette dynamique locale du FN se nourrit d’une dynamique nationale incontestable. Hausse des adhésions, intentions de vote plaçant le FN en tête aux élections européennes, augmentation de l’affluence aux réunions publiques : tout concourt à montrer que le FN, en plus d’être désormais considéré comme le seul parti d’opposition à l’UMPS, renforce ses chances de devenir le premier parti de France.

 

18:17 Écrit par fnpuydedome dans COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |