Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 22 septembre 2014

Marine Le Pen face aux défis de l'Etat islamique et des djihadistes français

09:46 Écrit par fnpuydedome dans EN ZONE OCCUPÉE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

jeudi, 12 juin 2014

La classe française

17:57 Écrit par fnpuydedome dans EN ZONE OCCUPÉE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

mercredi, 26 février 2014

Les vidéos de Marcel Kébir: Bonne question...mauvaise réponse

jeudi, 09 janvier 2014

Les vidéos de Marcel Kébir: Le pays brûle et Valls confond le tocsin avec les cloches de Pâques!



mardi, 07 janvier 2014

En direct de beauf-land.

"Des bousculades, des menaces de mort, une plainte et une enquête. La fête a tourné à la foire d'empoigne dans un hypermarché Leclerc de Nîmes (Gard), selon le quotidien Midi-Libre.

 

Les faits se déroulent le 14 décembre dernier, rapporte le quotidien : l'enseigne fête l'agrandissement de ses locaux et décide d'organiser un jeu-concours sous forme de loterie. Un animateur remet aux clients des tickets de jeu à valider dans une machine, laquelle affiche ensuite «cadeaux», «bon d'achat», «voiture» ou «perdu».

 

Une voiture au coeur de la discorde 

 

L'animateur aurait laissé entendre que le principal lot, une Alfa Romeo d’une valeur de 12 000 euros, serait gagnée à partir de 17 heures. C'est alors que l'excitation monte que la file, pourtant encadrée par des barrières et vigiles. Un groupe de jeunes se serait immiscé dans la queue sans attendre son tour, et l'un d'eux aurait remporté finalement la voiture tant convoitée, a témoigné une cliente qui a finalement porté plainte.

 

Selon celle ci, sa mère «a crié que tout cela était truqué. Ces jeunes l’ont alors injuriée et l’un d’entre eux, qui était un copain du gagnant, a jeté une barrière dans sa direction. Il a voulu la frapper et avant qu’il n’y parvienne, je me suis interposée. Il m’a donné un coup de pied puis m’a écrasé la cheville assurant qu’il allait me buter», a-t-elle raconté à Midi-Libre. Une enquête a été ouverte suite au dépôt de plainte.

 

Gênée et dépassée par les événements, la direction de Leclerc assure que pour le prochain jeu, ils mettront à disposition des joueurs une urnes pour les tickets.

 

LeParisien.fr"

mercredi, 01 janvier 2014

Une entrée dans l'Euro sans enthousiasme pour la Lettonie.

 

Source: France info

"La Lettonie est devenue, dans la nuit de mardi à mercredi, le 18e pays membre de la zone euro. Les Lettons abandonnent leur lats, et le pays rejoint son voisin balte l'Estonie, qui a rejoint la zone euro en 2011. Mais beaucoup redoutent ce changement, et notamment ses effets sur les prix.

La zone euro, en crise, n'a pas bonne presse en ce moment. C'est cette réputation, associée à la crainte d'une hausse spectaculaire des prix, qui fait craindre aux Lettons l'entrée de leur pays dans la zone euro, depuis ce mercredi matin à minuit. Selon différents sondages, ils ne sont en effet qu'un quart environ de la population à approuver le passage à l'euro.

Pourtant, les dirigeants lettons avaient demandé l'entrée dans la zone euro dès 2008, empêchés par une grave crise économique. Depuis, de coupes budgétaires en plans d'austérité sévères contre une aide internationale, l'économie s'est redressée. En attendant la Lituanie en 2015, et après l'Estonie en 2011, la Lettonie devient donc le deuxième pays balte à sauter le pas, et le quatrième pays ex-communiste d'Europe centrale et orientale.

Face aux craintes de flambée des prix, le Premier ministre letton Valdis Dombrovskis se montre rassurant, promettant que l'adhésion à l'euro renforcerait la crédibilité du pays aux yeux des investisseurs. En mettant au rebut le lats, utilisé depuis 1993 et la sortie du bloc soviétique, les Lettons rejoignent les quelque 330 millions d'Européens unis par la même monnaie."

mercredi, 25 décembre 2013

Guyanne: Démission de l'intégralité des effectifs de la BAC

Source: BFM Info

 

"La garde des Sceaux, Christiane Taubira, arrive ce mardi à Cayenne, en Guyane, dans un contexte de fronde policière. Selon nos informations, les 27 fonctionnaires de la BAC ont déposé lundi leur démission par solidarité envers deux de leurs collègues, visés par une enquête du parquet. En cause: l'utilisation d'un flash-ball lors d'une intervention, que ceux-ci estimaient justifiée.

Les faits remontent à dimanche, à 6h30 du matin. Un équipage de la BAC patrouille route de Troubiran. Dans ce secteur très sensible, la semaine dernière, un ressortissant brésilien ivre a été abattu par une patrouille de police qu'il menaçait d'un revolver à la sortie d'un bar.

 

Intervention lors d'une agression

 

Là, les policiers aperçoivent un homme haïtien en train de taillader le visage et les bras d’un autre, de nationalité brésilienne. Ils interviennent au moment où l'agresseur s'apprête à trancher la gorge de sa victime. L'un des fonctionnaires fait alors usage de son flash-ball, tirant sur l'agresseur et le touchant au thorax.

L'homme se relève alors et court vers les deux policiers de la BAC en les menaçant de son cutter. L'un des policiers sort son arme de service et lui intime de s'arrêter. Il obéit et est emmené au commissariat. Grièvement blessée, sa victime est de son côté hospitalisée et opérée.

Pour les policiers, l'affaire est nette et sans bavure. Mais le parquet de Cayenne décide d'ouvrir une enquête sur les conditions d'utilisation du flash-ball. Il saisit la police judiciaire, qui fait office en Guyane d'inspection générale des services, afin qu'elle interroge les deux fonctionnaires. Cette procédure ouvre contre eux la voie à des poursuites judiciaires.

 

Violences quasi-quotidiennes

 

Une décision absurde et même injuste, selon les deux fonctionnaires, pour qui le tir est totalement justifié dans ce contexte de violence extrême. En signe de protestation, leurs 27 collègues décident alors, par solidarité, de déposer lundi leur demande de mutation dans un autre service.

Actuellement, le climat de violence dans le DOM est quasi-quotidien. La Guyane est dans le trio des départements les plus dangereux de France avec la Seine-Saint-Denis, et au même niveau que les Bouches-du-Rhône pour le nombre d'homicides.

L'affaire intervient en outre au moment où la garde des Sceaux, Christiane Taubira, atterrit ce mardi en Guyane pour des vacances de fin d'année chez elle jusqu'au 2 janvier."

11:15 Écrit par fnpuydedome dans EN ZONE OCCUPÉE | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

lundi, 16 décembre 2013

A Roubaix, on lève le voile...

dimanche, 06 octobre 2013

Communiqué de presse du FN Manche après des menaces de mort reçues via Twitter.


JJN.jpg

Jean-Jacques NOEL Secrétaire départemental du FN Manche





"La liberté d’expression bafouée, la France insultée, le Front National menacé de mort, ce sont 1/3 des français menacés! A Cherbourg, comme en France, le communautarisme musulman s’organise pour abattre la république !
 
Cherbourg, fief PS depuis 30 ans ne fera donc pas exception à ce qui, malheureusement, devient la règle en France.
 
Ragaillardis chaque jour par l’arrivée de nouveaux migrants et les naturalisations en masse voulues par le gouvernement socialiste, confortés dans leur comportement par une Ministre de la Justice qui prône l’impunité pour les jeunes délinquants, encouragés par un Ministre de l’Intérieur dont l’inefficacité n’a d’égale que son abandon face à la montée d’un communautarisme musulman de plus en plus violent, les islamistes s’organisent pour prendre le contrôle de la Cité.
 
Entendez ce mot dans le sens étymologique du terme. Car, seules ne sont plus touchées par ce fléaux les cités, mais bien toutes les villes de France. Cherbourg, ville moyenne de province ne fait plus exception à la règle.
 
Les 30 Septembre et 1er Octobre 2013, un jeune d’origine maghrébine habitant Cherbourg-Octeville, sous la bannière d’une France brûlant dans les flammes, couverte d’un drapeau algérien et où apparaît le slogan « la France nous appartient » tente de mobiliser sur twitter. Après avoir à de multiples reprises insulté directement des Français dont Marine Le Pen, après voir écrit sa volonté de faire taire le Front National de Cherbourg qui s’emploie depuis des semaines à communiquer sur l’actualité sociale, l’infraction à la loi est avérée, la menace écrite:« @FN_Cherbourg on va vous tué » (l’orthographe est celle de l’auteur).Relayé par d’autres jeunes dont les pseudonymes ne laissent aucun doute sur l’origine ethnico-religieuse des auteurs, le message est clair : ILS MENACENT DE MORT !
Après la liberté d’expression bafouée, la France qui brûle, c’est le troisième parti de France que l’on veut assassiner et ses militants et adhérents que l’on veut tuer !
 
Le Front National de Cherbourg a donc immédiatement porté plainte.
 
Le Front National de Cherbourg interpelle aujourd’hui même tous les élus et responsables politiques locaux pour, qu’à la veille d’un scrutin qui fait honneur à la république, ceux-ci se déterminent publiquement et très précisément. Qu’ils condamnent avec force cette atteinte aux fondements démocratiques du pays, conséquence d’une dégénérescence sociétale notamment imputable à une politique d’immigration incontrôlée et à un état affaibli par une administration laxiste !
 
Le Front National interpelle aussi la Ministre de la Justice, Madame Taubira, pour qu’elle affirme que, contrairement à la réforme pénale qui sera mise en place par le gouvernement, ce délinquant anti- français mérite les sanctions exemplaires prévues par la loi (article L222-17 prévoyant jusqu’à 75000€ d’amende et 5 années d’emprisonnement).
 
Le Front National attend enfin du Ministre de l’Intérieur, Monsieur Valls, qu’il missionne ses services avec la diligence qui s’impose quand les principes fondateurs de la république sont attaqués de la sorte.
Le Front National de Cherbourg entend poursuivre et amplifier son combat politique : ces faits démontrant, s’il en était encore nécessaire, que le Front National est bien la seule alternative politique crédible pour stopper la déliquescence programmée de la nation française !
 
Front National de Cherbourg
 
www.cherbourg-bleumarine.fr"

mercredi, 29 mai 2013

Insécurité dans les transports

Nous apprenons avec consternation deux nouvelles agressions de membres de la t2c qui se sont produites aujourd'hui. Nous constatons que depuis notre dernière prise de position sur l'insécurité dans les transports en commun clermontois avec une distribution de tracts dans le quartier de Saint-Jacques, la situation n'a absolument pas changé. Un homme dort ce soir à l'hôpital et les lignes 3 et 21 ne sont plus déservies normalement. Nous souhaitons un bon rétablissement aux deux victimes et nous invitons tous les clermontois excédés face à un tel laxisme à rejoindre Marine Le Pen, pour mener avec nous la reconquête du territoire national, délaissé par l'UMPS au profit de bandes de délinquants ultra-violents. 

20:25 Écrit par fnpuydedome dans EN ZONE OCCUPÉE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |